DABATEATR Citoyen – Juin 2012

DABATEATR Citoyen – Juin 2012
Salle Gérard Philipe de l’Institut Français de Rabat

Pour cette dernière édition de la saison, DABAMUSICA vous invite au concert de Jamal Nouman, accompagné de Hicham Benabderrazik, pour une soirée aux sonorités mêlant Melhoune et Flamenco. La soirée ARTS VIVANTS vous propose en avant-première une Carte Blanche accordée à Dar El Mamoune, en partenariat avec les rencontres d’Averroès, pour la lecture de textes choisis inédits. Dans cette édition également, la soirée PROJECTION vous propose une vidéo projection rétrospective, regroupant les temps forts de Lkhbar Fl’masrah de la saison 2011-2012. Quant à LKHBAR F’LMASRAH, il s’agira ce mois-ci d’une compilation des saynètes les plus marquantes des saisons précédentes. Ainsi, et au bout de trois saisons régulières, Lkhbar f’lmasrah, le laboratoire phare de DABATEATR fait halte, regarde dans le rétroviseur et vous convie à un digest de scènes sélectionnées pour boucler la boucle. Toutes les soirées sont programmées à partir de 20h à la Salle Gérard Philipe de l’Institut Français de Rabat.

PROGRAMME DE L’EDITION DE JUIN 2012

DABAMUSICA
Lundi 4 et Mercredi 6

Jamal Nouman
Concert de Melhoune et de Flamenco

Seront sur scène : Jamal Nouman (chant et guitare)
et Hicham Benabderrazik (Guitare flamenca)

Jamal Nouman est à la fois le dépositaire d’une tradition musicale arabo-andalouse forte et l’héritier conscient d’un patrimoine africain profond.
Entre mélodies du melhoun et rythmiques gnaouas, Jamal puise son inspiration dans les musiques traditionnelles marocaines pour les magnifier à la lumière d’aujourd’hui.

ARTS VIVANTS
Mardi 5

Carte Blanche à Dar El Mamoune
(Rencontres Ibn Rochd 2012)
Lecture de textes choisis

Mise en espace : Imane Zerouali

Les Rencontres Ibn Rochd invitent, chaque saison à des cartes blanches, pour découvrir sur scène, par l’entremise des comédiens, des textes nécessaires, fondamentaux, mais ignorés de la plupart. Cette année, Dar Al Mamun, babel postmoderne, accueillant aux abords de Marrakech, artistes, écrivains et traducteurs en résidence, est à l’honneur. Sous la direction d’Omar Berrada, les textes choisis sont bilingues, philosophiques, littéraires, sensuels et rationnels.

PROJECTION
Jeudi 7

S.T.
Projection rétrospective des temps forts de la saison 2011-2012 de Lkhbar F’lmasrah

LKHBAR F’LMASRAH
Vendredi 8 et samedi 9

Au bout de trois saisons régulières, Lkhbar f’lmasrah, le laboratoire phare de DABATEATR fait halte, regarde dans le rétroviseur et vous convie à un digest de scènes sélectionnées pour boucler la boucle.

Textes : DABATEATR
Thème du mois : Compilation des saynètes marquantes
Mise en scène : Jaouad Essounani avec Imane Zeroauli et Hamza Boulaiz.
Assistant à la mise en scène : Mehdi Pyro
Régisseur son et lumière : Mehdi Rahmi.
Interprétation : Comédiens de DABATEATR.

*************************************************
Les billets sont disponibles sur place 30 à 40 minutes avant le début des spectacles. 10 dirhams étudiants et 20 Dh adultes.
*************************************************

Publicités

Interview de la semaine #3

Interview de la semaine avec M. Abderrafi Khamlichi (Partie 1)
Créateur du restaurant les Artistes
Ingénieur en Chef GC
Analyste Financier SFAF
Master Expert Coach Maroc Devenir

Restaurant «Les Artistes»
4 – Rue Tamsloht
Hassan
Rabat (À proximité de l’hôtel Chellah et de la SNRT)
05 37 76 24 72 – 06 66 95 36 13
http://www.sortiraumaroc.com/bons-plans/cafe-les-artistes-a-rabat/

Préambule
Le restaurant les artistes est une belle destination pour prendre un café dans un cadre très artistique. Toiles housemade, un bon service et une bonne occasion pour savourer un très bon thé ou café. Les menus proposés sont les meilleurs rapport qualité prix qu’offre la capital. A visitez obligatoirement.

Le maroscope a eu la chance de s’entretenir avec le créateur de l’espace les artistes Monsieur Abderrafi Khamlichi. Voici le contenu de cet agréable entretien.

Profile Picture

Maroscope : Le café restaurant les artistes est devenu en l’espace d’une année un espace culturel reconnu. D’où vient l’idée de création de ce lieu ?  

A.K.: L’idée du restaurant les artistes vient de deux choses : ma passion pour la cuisine et la passion de ma famille pour les arts.

Ingénieur de formation j’ai exercé plusieurs métiers passionnants. J’ai à un moment de ma vie décidé de suivre une formation en tant qu’Analyste des marchés boursiers CIIA (SFAF) et j’ai longtemps gagné ma vie en effectuant des placements en bourse. Puis j’ai décidé de devenir coach. Durant ma formation, Patrick BARRAU qui est coach professionnel, a découvert ma passion pour la cuisine et m’a encourager à la partager avec les autres. Ceci d’une part.

D’autre part, la passion de mes filles Hiba et Ghita pour les arts plastiques m’ont très vite incité à créer un espace dans lequel on pouvait accueillir les visiteurs curieux de découvrir leur travail et d’exposer parfois certaines de leurs œuvres ou les œuvres de leurs confrères.

C’est de ces deux éléments majeurs qu’est née l’idée d’un espace alliant gastronomie et art plastique. C’est la raison pour laquelle j’ai concocté moi-même la carte du restaurant. De plus la famille est fortement impliquée dans la programmation artistique du lieu.

Maroscope : sur quels critères vous basez vous pour définir votre programme artistique?

A.K.: L’idée de créer cet espace vient de ma volonté de partager mes passions. J’effectue un très grand travail de recherche et de collecte musical afin de partager mon amour pour la bonne musique avec les visiteurs de ce lieu. Nous avions pendant un certain temps consacré les jeudis au Tarab Arabe. Nous avons même créé un CD au nom du lieu i.e. « les artistes ». Nous organisons régulièrement des expositions de tableaux. Nous organisons également des soirées thématiques en hommage à la musique gnaoua. Ces soirées connaissent un large succès depuis leur lancement.

Maroscope : quelle est votre cible ?

A.K.: Mon objectif c’est avant tout de faire ce que j’aime… le retour sur investissement financier n’est pas une priorité. Bien sûr je veille à ce que ce projet soit équilibré et durable mais l’essentiel ce n’est pas de remplir l’espace. Le but de ce lieu c’est de n’attirer que les amoureux d’arts. D’ailleurs la décoration du lieu intimide les personnes qui n’ont pas de sensibilité artistique ils ont du mal à se sentir chez eux. Au contraire les personnes sensibles à l’art se sentent réellement chez elles et sont très fidèle à l’espace.

Le restaurant accueil très régulièrement de nombreuses organisations de la société civile :

  • Le club des bouquineurs
  • Le club culturel
  • Le Parti pirate
  • Le club démocratie
  • Les jeunes journalistes
  • La JCI

 

Les sœurs khamlichi

Surnommées par les medias « Les sœurs Williams de la Peinture », les deux sœurs Khamlichi, Hiba et Ghita sont deux artistes peintres reconnues et suivies à travers le monde. Chacune a créé sa propre technique et son propre style. Découvrez les http://www.hiba-ghita.com/

 

Découvrez la seconde partie de l’interview, qui sera consacrée aux sœurs Khamlichi, la semaine prochaine sur le maroscope.